Open
retour aux Dernières actualités
2/3/21

Veolia récupère ses droits d'actionnaire de SUEZ suite à une décision de justice

3 février 2021 / Un tribunal français s'est prononcé aujourd'hui en faveur de Veolia et a confirmé que le groupe récupère immédiatement les droits d'actionnaire sur sa participation de 29,9% dans SUEZ, ouvrant la voie à la création d'un champion mondial de la transformation écologique.

Le Tribunal Judiciaire de Nanterre a jugé que les demandes d’information et de consultation des comités sociaux et économiques de SUEZ concernant le rapprochement envisagé par Veolia des deux groupes n’étaient pas justifiées à ce stade du projet et que la suspension des droits d’actionnaire sur la participation de Veolia devait être levée.

Commentant cette nouvelle, Eric Haza, Directeur juridique, a déclaré: “Nous nous réjouissons de la décision du tribunal selon laquelle il n'y avait pas de motif de suspension de nos droits d'actionnaire sur notre participation dans SUEZ. Les récentes actions en justice engagées dans le cadre du processus d'information et de consultation n'étaient rien de plus qu'une tactique dilatoire de la part de SUEZ et nous sommes heureux que cela soit désormais reconnu”.

En début de semaine, le conseil d'administration de Veolia s'est réuni et a réaffirmé à l'unanimité son refus de vendre ou d'échanger, directement ou indirectement, les 29,9% que Veolia détient dans le capital de SUEZ.

A l'approche de l'Assemblée Générale annuelle de SUEZ, et le projet de rapprochement porté par Veolia avançant, l’ouverture d’un dialogue officiel avec le conseil d'administration de SUEZ est attendu portant sur la structure globale de l'offre, le périmètre proposé des activités restantes de SUEZ en France et potentiellement à l'international dans le cadre des cessions requises par les autorités de concurrence. Ce dialogue couvrirait également les engagements fermes à l’égard de l'ensemble des collaborateurs de SUEZ et de Veolia, ainsi que les mécanismes spécifiques pour les encadrer.

Antoine Frérot a déclaré: “Notre projet d’offre contient tous les éléments clés pour évaluer nos intentions et constitue le cadre des discussions nécessaires entre nos deux sociétés au bénéfice de nos salariés, de nos clients et de nos actionnaires. Le contexte actuel appelle à la création d'un leader mondial avec de solides racines nationales et européennes dans les services à l’environnement, à un moment où les gouvernements sont d'autant plus conscients de l'importance d'accélérer le développement des secteurs stratégiques dans la reprise économique”.