Open
retour aux Dernières actualités
4/8/21

Les droits des actionnaires de SUEZ à nouveau bafoués

Suite à la communication officielle de l'AMF du 2 avril 2021, l'équipe dirigeante de SUEZ a annoncé une cession d’actifs stratégiques en Australie. Ainsi, le conseil d’administration de SUEZ choisit d’ignorer à nouveau les règles de la place financière de Paris et les principes directeurs des offres publiques, mettant en risque les actionnaires dont il est censé protéger les intérêts en portant atteinte à l’offre de Veolia par la remise en cause de synergies et de l’intérêt stratégique de l’opération en Australie.

Cette opération n’a en réalité qu’un seul but : bloquer l’offre publique d’achat de Veolia par tous les moyens possibles, comme le montre les multiples conditions accordées à Cleanaway pour les attirer dans cette opération.

Cette opération est gagnante-gagnante pour Cleanaway dans tous les cas de figure, et perdante, quoi qu’il arrive pour les actionnaires de Suez. Soit la cession va à son terme, et Cleanaway, concurrent de Veolia et de Suez, obtient l’ensemble des actifs de déchets australiens de Suez sans véritable processus d’enchères.  Soit la cession est interrompue en raison d’un accord avec Veolia, et Cleanaway obtient, mécaniquement et de manière inconditionnelle, un lot de consolation significatif avec la cession d’un portefeuille d’actifs basés à Sydney, à l’évidence stratégique pour Cleanaway, à un multiple décoté (6.8x) sans justification au regard de la nature des actifs concernés. Sans compter un breakup fee de 30 millions A$, qui vient s’ajouter au breakup fee de 50 millions US$ payable à GIP-Ardian, qui constitue une utilisation contestable des ressources de la société qui enrichit des tiers plutôt que les actionnaires de SUEZ.

Cette opération anormalement avantageuse pour Cleanaway, à tous les niveaux, est tellement profitable pour cet opérateur que son cours a bondi de près de 16% suite à l’annonce de la signature de l’accord de cession.

Cette tentative de cession de SUEZ Australie constitue une nouvelle provocation pour Veolia qui demande au conseil d’administration de SUEZ de cesser cette fuite en avant qui n’a ni sens industriel, ni sens financier et met en danger l’ensemble des parties prenantes.

Vous, actionnaires de SUEZ, subissez l’accélération de ces prises de décisions irresponsables, leur impact sur l’offre de Veolia et la destruction de valeur avérée suite à des montages et des accords opaques au profit de tiers. Le conseil d’administration de SUEZ cherche encore à contourner les véritables décisionnaires de l’entreprise à ce moment charnière : les actionnaires de SUEZ.

Cliquez ici pour voir le communiqué de presse de Veolia sur les annonces concernant SUEZ Australie.